Ordre du Jour

FCGI 2023 : L’avenir que nous voulons

Mercredi 4 octobre 2023

Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM)

8 h : Inscription commence

8 h 15 – 9 h : Déjeuner  

Au bistro

9 h : Bienvenue au Forum canadien sur la gouvernance de l’Internet 2023 du Secrétariat Georgia Evans

À la salle plénière

9 h 5 – 9 h 35 : Conférencière principale 1: Tripti Sinha, présidente du conseil d’administration de l’ICANN   

À la salle plénière

PAUSE 

9 h 40 – 10 h 50 : Séances en petits groupes   

Séance en petite groups 1: Les politiques des communications canadiennes et la gouvernance de l’internet

À la salle de petite séance

Au debut de cette année, le Gouvernement du Canada a publié leur instructions nouvelles des télécommunications au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC), relativement à la concurrence, à l’abordabilité, et aux droits des consommateurs. Le Gouvernement lui a donné des instructions nouvelles de la radiodiffusion au CRTC, pour créer un <<cadre réglementaire durable et equitable de la radiodiffusion.>> Ces instructions des ministères viennaient pendant le discours au sujet de la legislation controversée, qui a crée de nouvelles exigences pour les entreprises d’internet et les services de streaming, et aussi avant la legislation du <<méfaits en ligne>> ou <<online harms.>> Notre conférenciers compris d’experts des politiques et défenseurs de la réglementation examineront ce que le paysage changeant des politiques des communications, comment ces changements vont affecter les utilisateurs d’internet canadien-ne-s et pour le leadership canadien sur la gouvernance de l’internet.  

Participants:

Monica Song, Associée, Dentons, Modératrice

Sue Gardner

Keldon Bester, Directeur exécutif, Projet canadien anti-monopole

Séances en petits groupes 2 : La présidence canadienne du G7 en 2025 : Quelles devraient être les priorités de la politique numérique?

À la salle plénière

Le Canada aura une excellente occasion d’aider à façonner la réflexion mondiale sur la politique numérique lorsqu’il accueillera le G7 en 2025. Dans un contexte de tensions géopolitiques croissantes et de crises convergentes, la coordination et le leadership du G7 sur les enjeux mondiaux sont essentiels, qu’il s’agisse du changement climatique ou de la résilience économique sans oublier la réponse à la guerre d’agression illégale de la Russie en Ukraine. Lorsque le Canada a accueilli le G7 en 2018, nous avons posé les bases de la création du Partenariat mondial sur l’intelligence artificielle, une importante initiative multipartite qui comble l’écart entre la théorie et la pratique de l’IA responsable. Le Canada est bien placé pour faire progresser la politique numérique mondiale, en tant que champion mondial de l’inclusion numérique, notamment en présidant la Coalition pour la liberté en ligne en 2022 et en lançant l’Agenda d’Ottawa pour la liberté en ligne, et grâce à son travail sur l’utilisation responsable de l’IA. Alors que le gouvernement du Canada commence la planification pour 2025, cette séance représente une occasion d’échanger avec des décideurs et d’autres experts et de faire entendre votre voix sur ce que le Canada devrait prioriser sur la politique numérique pendant sa présidence du G7.

Participants:

Cindy Termorshuizen, Représentante personelle du premier ministre (Sherpa) pour le sommet du G7, Affaires mondiales Canada, Introduction

Paul Samson, Président, CIGI, Modérateur 

Brenda McPhail, Directrice exécutive, Maîtrise ès politiques d’un société numérique 

Philip Dawson, Chef de la politique, Armilla AI 

Kyle Matthews, Directeur exécutif, Institut d’études sur le génocide et les droits de l’homme de Montréal, Université Concordia 

PAUSE POUR CAFÉ

11 h 05 – 11 h 35 : Conférencier principal 2 : Dirigeant principal des technologies et de la securité de CIRA Jacques Latour

À la salle plénière

En 2022, la panne de Rogers qui a mis en évidence l’énorme dépendance aux technologies Internet au Canada, et l’ouragan dévastateur Fiona ont inspiré un nouveau programme de fiabilité des réseaux de télécommunications du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique Canada. De plus, le Forum canadien pour la résilience des infrastructures numériques (FCRIN), une collaboration publique privée, a formulé des recommandations au ministre Champagne sur la façon d’améliorer la cyberrésilience au Canada et des lignes directrices pour évaluer la résilience d’Internet pour les utilisateurs finaux, les entreprises et les fournisseurs de services Internet. Jacques Latour, dirigeant principal des technologies et de la sécurité de CIRA et coprésident des deux processus de rapports du FCRIN, parlera de la résilience d’Internet au Canada : le tableau actuel de la situation et les progrès à effectuer, pour veiller à ce que les Canadiens restent en ligne lorsqu’ils ont le plus besoin d’Internet.

11 h 35– 12 h 35 : Panel 1: Les pour et les contre de la réglementation de l’IA 

À la salle plénière

L’intérêt pour l’utilisation d’outils et de systèmes exploitant l’intelligence artificielle augmente à un rythme très rapide. À l’échelle mondiale, les gouvernements s’efforcent d’élaborer des règlements qui fournissent des conseils pour le développement et l’utilisation sécuritaires et responsables de l’IA, en particulier de l’IA générative, des outils et des systèmes. La publication de la Loi sur l’IA de l’UE a accéléré la réponse des gouvernements du monde entier qui ont adopté leurs propres approches en matière de gouvernance de l’IA. La réponse illustre l’éventail de choix à faire, avec de nombreuses stratégies gouvernementales reconnaissant la complexité de la réglementation d’une technologie d’application générale en évolution rapide dans leur approche. Les États-Unis et le Royaume-Uni mettent en œuvre des réglementations verticales, tandis que le Canada et la Chine adoptent des approches horizontales. Ce panel d’expert·e·s étudiera les avantages et les inconvénients des différentes approches en matière de gouvernance et de réglementation de l’IA, et débattra de celles-ci.

Participants:

Meaghan Wester, Institut Milieux, Modératrice

Fenwick McKelvey, Codirecteur Applied AI Institute, Université Concordia 

Marc-Etienne Ouimette, Responsable mondial de la politique en matière d’IA, AWS

Beth Coleman, professeur associé, Institut de la communication, de la culture, de l’information et de la technologie, Université de Toronto

Parteek Sibal, spécialiste de programme, Transformation numérique, UNESCO [Virtuel]

12 h 35 – 13 h 35 : Dîner  

Au bistro

13 h 40 – 14 h 40 : Panel 2 : Gouvernance des données pour un service Internet mondial fiable 

À la salle plénière

Ce panel se concentrera sur le sujet crucial de la gouvernance des données et de la confiance. Les conclusions principales de cette séance seront présentées lors de l’événement national officiel lié au Forum mondial sur la gouvernance de l’Internet à Kyoto, au Japon. Cette séance portera sur le lien entre la gouvernance des données et la confiance; la façon dont il est possible de concilier les mécanismes et les cadres internationaux de gouvernance des données avec les besoins locaux; la décolonisation des données au Canada; les enjeux éthiques pour la gouvernance des données alors que l’IA continue de devenir une force omniprésente.

Participants:

Charles Morgan, Associé, McCarthy Tetrault, Modérateur 

Sonia Carreno, Présidente, Bureau de la publicité interactive du Canada

Cristiano Therrien, Sr. Coordinateur de projet, Open North

Michael Lenczner, Directeur général, Ajah

PAUSE 

15 h 55 – 16 h 05 : Séances en petits groupes   

Séance en petits groupes 3 : L’éthique de l’IA : L’effervescence par rapport à la réalité 

À la salle plénière

2023 est l’année de l’intelligence artificielle (IA) générative. Avec son évolution rapide en sophistication, les conséquences actuelles et futures de l’IA générative sont et seront extrêmement importantes. Bien que les questions éthiques de l’IA ne soient pas nouvelles, les enjeux quant à la découverte de solutions à ces questions quasi existentielles n’ont jamais été aussi cruciaux. Du côté des commentaires, des questions se posent sur la façon dont les données utilisées pour former l’IA; l’on se demande aussi si l’apprentissage automatique s’effectue avec ou sans biais; l’on s’interroge également sur le niveau de surveillance humaine qui doit être intégrée à l’utilisation de l’IA. Du côté des résultats, on ignore largement à quoi ressemblera l’avenir du travail. Comment l’IA peut-elle apporter une valeur ajoutée? Où l’IA remplacera-t-elle les humains? Alors que l’IA générative balayait la population, de nombreux géants de la technologie ont demandé la cessation immédiate de son utilisation. Alors, qu’est-ce que l’effervescence pour l’IA? Que sont les menaces réelles et existentielles? Comment pouvons-nous atténuer les préjudices et tirer parti d’une technologie d’application générale lourde de conséquences?

Participants:

Anna Jahn, Directrice des politiques publiques et de l’apprentissage, AI for Humanity, MILA, Modératrice 

Jonathan Durand Folco, Professeur associé, Université Saint-Paul

Connor Wright, Responsable des partenariats, Institut d’éthique de l’IA de Montréal [virtuel]

Ellie Evans, Responsable des données et de l’évaluation, Cohere AI

Zorina Alliata, Stratège principal en IA, Amazon [virtuel]

Séances en petits groupes 4 : Vers le SMSI +20 : gouvernance Internet en 2025 et au-delà  

En 2005, le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) a reconnu l’importance de la gouvernance multipartite dans la gouvernance d’Internet et les rôles respectifs joués par les gouvernements, le secteur privé, la société civile, les organisations intergouvernementales et internationales. Le Forum sur la gouvernance de l’Internet (FGI) est l’un des principaux résultats du SMSI. Le FGI et sa prolongation seront un aspect essentiel du processus d’examen du SMSI +20, qui s’inspirera inévitablement de l’initiative Pacte numérique mondial. Depuis le SMSI, le monde a changé, tout comme la dynamique politique, sociale et économique qui y est associée. Alors que nous nous préparons au SMSI +20, cette séance en petits groupes invitera les gens à discuter de l’avenir de la gouvernance mondiale d’Internet. Quelles devraient être les priorités canadiennes et comment les intervenants canadiens peuvent-ils participer efficacement au processus?

Participants:  

Robert Guerra, Fondateur, Privaterra, modérateur

Michel Lambert, Gestionnaire général, eQualitie

Sabrina Wilkinson, Gestionnaire du programme politique, CIRA

Paul Andersen, Président, CNOC

Evan Leibovitch, Directeur executif, Fondation Agridiscovery

16 h 10 – 16 h 40 : Une discussion au coin du feu

À la salle plénière

Participants:

Maurice Turner, Responsable de la politique technique, TikTok

Natalie Campbell, Directrice ancienne, Les affaires gouvernmentales et réglémentaire des Amériques du Nord, Internet Society

16h 40: Mot de fin et merci

16h 45 – 18h 45 : Cocktail

Au bistro