Séance d’information : Un avenir numérique inclusif : Que pensent les jeunes Canadiens et Européens ?

Le mercredi 25 novembre:  16:35 – 17:00

Au cours de la dernière année, un projet financé par l’Union européenne portant sur le dialogue de la société civile transatlantique a réuni des douzaines de jeunes adultes canadiens et européens pour aborder l’avenir de l’inclusion numérique. Voient-ils du même œil la confidentialité des données, la littératie numérique ou l’engagement civique à l’ère du numérique? Que recommandent-ils? Alors que le projet prendra fin au début de 2021, apprenez-en davantage sur les buts et ce qui a stimulé la conversation suite à la pandémie et écoutez certains de ses résultats.

Conférenciers:
Katja Melzer, Goethe Institute
Antoine Rayroux, Goethe Institute

Katja Melzer est conservatrice et travailleuse culturelle, avec un intérêt particulier pour les nouvelles pratiques médiatiques et la collaboration artistique. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’art, études commerciales et culturelles à l’université Humboldt de Berlin, Katja a travaillé au Ludwig Museum for Contemporary Art de Budapest et à la fondation allemande Robert Bosch en Hongrie avant de s’installer au Canada. Ici, Katja a codirigé The HTMlles 11 – ZÉR0 FUTUR{E}, festival féministe d’arts médiatiques + culture numérique produit par Studio, puis a rejoint le SAW Video – Centre d’arts médiatiques à Ottawa en tant que coordinatrice de la programmation. Depuis 2016, Katja est la directrice du Goethe-Institut de Montréal.

Antoine Rayroux

Antoine travaille en tant que consultant et gestionnaire de projets spécialisé en relations entre le Canada et l’Europe. Il s’intéresse plus particulièrement au dialogue sur la politique étrangère, à la diplomatie publique et à la coopération scientifique et technologique. Il est également titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université de Montréal et de l’Université libre de Bruxelles. Avant d’occuper son poste actuel, Antoine enseignait la politique internationale ainsi que la politique européenne à l’Université Concordia. En tant que coordonnateur des relations politiques pour l’institut Goethe de Montréal, il a eu la chance d’être le mentor de jeunes Canadiens souhaitant participer à la discussion sur la jeunesse et l’intégration numérique.